Croque 31 La libraire de la place aux herbes d’Eric de Kermel

Je vous propose mon retour sur ce roman par le détour de quelques citations :

La philosophie de cette libraire pourrait se résumer dans cette citation :

“Toute mon histoire de lectrice, comme de libraire, me permet d’attester que les livres soignent plus en profondeur que les anti-dépresseurs. Ce sont eux qui peuvent réveiller le désir de vie. Ils produisent des déplacements intérieurs qui peuvent ensuite provoquer des mises en mouvement.”

D’autant plus que la lecture d’un livre est comme un RDV avec nous-même :

“Lorsque nous croisons la trajectoire d’un livre, c’est que nous avons rendez-vous, qu’il était temps que la rencontre ait lieu. Quand nous parlons d’un livre, ce n’est pas seulement de ce que nous avons lu que nous parlons, mais de nous-mêmes.”

Cela m’a fait penser à ce que nous vivons lors des soirées littéraires que j’organise avec mes amies-lectrices. Ce sont des rendez-vous de partages de livres et d’avis :

“J’ai souvent remarqué que dans une conversation, lorsque nous découvrons avec un ou une amie que nous avons aimé le même livre, il y a d’un seul coup une intensité nouvelle dans l’échange. Comme si nous avions vécu ensemble la même expédition à l’autre bout du monde.

Et vous auditeur, quel lecteur êtes-vous : un lecteur qui prend un livre pour fuir vers une atmosphère, une ambiance, un monde particulier, comme je l’ai fait pendant longtemps avec les thrillers psychologiques, ou romans policiers. J’ai cité dans ce croque : James Patterson, Jean-Christophe Grangé et Patricia Cornwell;  ou bien un lecteur qui souhaite se retrouver dans la pensée de l’auteur pour réfléchir sur soi-même, ce que je découvre être depuis quelques temps.

Venez échanger avec moi sur cette réflexion :

2 réflexions au sujet de « Croque 31 La libraire de la place aux herbes d’Eric de Kermel »

  1. Lecture entre les lignes et pas au pied de la lettre = car lire c'est comprendre et comprendre ça s'apprend avant de savoir lire ! (tout le monde le dit ou presque ....La joie d'apprendre ensemble = Alain BENTOLILA First 5 Septembre 2019) dit :

    Bonjour

    Ma dernière toute dernière lecture :

    https://www.eric-emmanuel-schmitt.com/Theatre-hotel-des-deux-mondes.html

    Je le relirai probablement
    ou
    redécouvrirai ce texte autrement
    si la vie m’en laisse l’opportunité !

    Quand je vais à
    LH Biblio
    📚@LHBiblio

    Les Bibliothèques municipales du Havre 📚✌️ Suivez-nous également sur #Facebook et #Instagram !

    et que je choisis cet auteur

    ou un magazine …

    c’est pour (faire) respirer (ma pensée)

    :)))

    sans les parenthèses ça marche aussi !

    * je me suis appliquée à ne pas faire de fotes
    oupsssss

    ça c’est pour le clin d’oeil à
    https://www.psychologies.com/Auteurs/Servan-Schreiber-Florence

    Etre imparfait(e) = mon kiff du jour
    d’hier
    et
    de demain…
    = ça fait 3 ça non ?

    totalement imparfaite car c’est bien connu la femme parfaite est une ………..

    https://www.lexpress.fr/culture/livre/la-femme-parfaite-est-une-connasse-et-autres-livres-de-poche_1282031.html

    *****************************************************

    Dans psycho = publication que j’aime beaucoup !
    j’ai lu une chose que j’aimerais partager avec vous :

    page 29 numéro 388 Août 2018 (petit article qui renvoie à ce qui est dit via le lien ci-dessous)

    http://www.cnrs.fr/fr/comment-faire-bonne-impression-en-disant-bonjour

    Je termine en disant au revoir mais pas comme ça

    https://www.publicsenat.fr/article/politique/peine-chagrin-l-emotion-cachee-du-dernier-discours-du-president-giscard-145564

    Happy face is better !

    pas de dictature de la joie
    juste l’envie de croire que

    “c’est sourire qui rend heureux”

    Eric Emmanuel Schmitt
    15 novembre 2016 ·

    C’EST SOURIRE, QUI REND HEUREUX.

    « – Pourquoi est-ce que tu ne souris jamais, Momo ?
    – Sourire, c’est un truc de gens riches, monsieur Ibrahim. J’ai pas les moyens.
    – Parce que tu crois que, moi, je suis riche ?
    – Vous avez constamment des billets dans la caisse. Je connais personne qui a autant de billets devant lui toute la journée.
    – Mais les billets, ils me servent à payer la marchandise, et puis le local. Et à la fin du mois, il m’en reste très peu, tu sais.
    – M’sieur Ibrahim, quand je dis que c’est un truc de gens riches, le sourire, je veux dire que c’est un truc pour les gens heureux.
    – Tu te trompes : c’est sourire, qui rend heureux. »

    (Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran – Éric-Emmanuel Schmitt)

  2. votre voix a quelque chose d’assez unique

    l’enfant s’entend encore
    l’adulte pas toujours apaisée également

    c’est très parlant une voix
    parfois mais on peut TOUJOURS se tromper

    être certain / certaine = trop définitif et péremptoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *